Animation de chargement
Le port du masque est obligatoire sur tous les sites et équipements de l'agglomération, clos ou en extérieur. Merci

Espaces naturels et biodiversité

Les espaces naturels remarquables

De l'armor à l'argoat

Les sites du Conservatoire du Littoral

Le Conservatoire du littoral a été créé en 1975. Cet établissement public de l’Etat est chargé d’acquérir les sites naturels d’intérêt sur le territoire des communes littorales, de les conserver dans toute leur diversité et leur richesse, afin de les transmettre aux générations futures. Il assure aujourd’hui en France la protection de 203 000 hectares sur plus de 750 sites, représentant environ 1 600km de rivages maritimes, soit 15 % du linéaire côtier français. A terme, l’objectif est d’acquérir un tiers du littoral afin qu’il soit protégé, ne soit pas artificialisé et demeure inconstructible et inaliénable.

Il contribue également à protéger le patrimoine culturel du littoral comme à l’Abbaye de Beauport à Paimpol.
Le Conservatoire, garant de la qualité des sites et des équilibres écologiques, ne gère pas lui-même les terrains qu’il possède. Il passe des conventions de gestion avec les collectivités locales, des associations compétentes ou encore des agriculteurs.

Les parcelles acquises par le Conservatoire passent du domaine privé au domaine public. Ces sites sont donc ouverts au public dans la mesure où la fréquentation est compatible avec la préservation de son patrimoine, afin de ne pas fragiliser ou remettre en cause les équilibres écologiques locaux.

Plus d’information sur le Conservatoire du Littoral

A l’échelle de l’agglomération, le Conservatoire du littoral est propriétaire de quatre sites, dont trois sont gérés par Guingamp-Paimpol Agglomération :

  • les falaises du Goëlo à Plouézec,
  • l’anse du Ouern à Ploubazlanec,
  • la forêt de Penhoat-Lancerf à Plourivo.

Le quatrième site, l’Abbaye de Beauport à Paimpol est gérée par l’Association pour la Gestion et la Restauration de l’Abbaye de Beauport (AGRAB).

Les principales missions mises en œuvre par le gestionnaire concernent :

  • L’accueil du public et des actions de sensibilisation sur la biodiversité.
  • Des missions de police de l’environnement et de gestion des usages.
  • La gestion et la préservation des habitats naturels et des espèces.
  • La réalisation de suivis scientifiques.
  • La gestion et l’entretien des sites.

Les falaises du Goëlo s’inscrivent dans un large ensemble depuis l’anse de Bréhec à la pointe de Bilfot sur la commune de Plouézec. Acquis à partir de 1995 par le Conservatoire du littoral, les surfaces protégées augmentant d’années en années, des entités cohérentes commencent aujourd’hui à se dessiner. A terme, le site des falaises du Goëlo totalisera environ 300 hectares.
Abruptes et escarpées, constituées de landes, de fourrés et de pelouses maritimes, parsemées de criques et de grottes, les falaises du Goëlo sont les plus hautes de Bretagne.

Ces hautes falaises littorales abritent de nombreuses espèces d’oiseaux, tel le Faucon pèlerin, le rare Grand corbeau, le Cormoran huppé, le Pétrel fulmar… en colonies éparses sur les falaises et les écueils isolés.

Le sentier du littoral, GR34 ou Chemin des douaniers, génère une très forte fréquentation de promeneurs et de randonneurs.

L’anse du Ouern, située sur la commune de Ploubazlanec, fait à face à l’archipel de Bréhat. Le périmètre d’intervention du Conservatoire du littoral s’étend de la pointe de l’Arcouest à Loguivy-de-la-Mer sur une surface d’environ 90ha.

La roselière qui constitue le marais de l’anse du Ouern est d’une grande valeur biologique. Elle abrite notamment un site privilégié pour l’hivernage d’un petit passereau peu commun, le Bruant des roseaux. Un programme de baguage de ces oiseaux, permettant l’étude de l’hivernage de cette espèce, a été mis en place en lien avec le Muséum National d’Histoires Naturelles (CRBPO).

Accrochée aux rives escarpées du Trieux et du Leff, la forêt de Penhoat-Lancerf à Plourivo couvre près de 600 hectares. Jadis constitué de landes, planté en pins maritimes au 19ème siècle pour valoriser des terres ingrates et fournir en poteaux de mines les houillères d’Angleterre, le site de Penhoat-Lancerf est le couvert forestier littoral le plus important de Bretagne Nord.

Acquis par le Conservatoire du Littoral à partir de 1982, le site de Penhoat-Lancerf est actuellement géré par l’agglomération en lien avec l’Office National des Forêts (ONF) pour les aspects sylvicoles. Des coupes sélectives de pins sont opérées afin de produire une forêt plus claire qui devrait permettre, à terme, une cohabitation harmonieuse avec la lande.

Le site, inscrit au titre de ses habitats remarquables dans le périmètre Natura 2000 du Trégor-Goëlo, bénéficie à de nombreux usagers.

En bordure des ruisseaux affluents du Trieux, quelques routoirs à lin, témoins d’une industrie textile inscrite dans le passé, sont particulièrement bien conservés et permettent le maintien d’amphibiens peu communs, comme le Triton marbré.

Côté patrimoine bâti, la Maison de l’estuaire, située au cœur du domaine, accueille différents publics et propose tout au long de l’année des actions de sensibilisation à l’environnement.

Contact :
Maison de l’Estuaire
Traou-Nez, Plourivo
Tél. : 02.96.55.96.79
Mail : maison.estuaire@guingamp-paimpol.bzh
Plus d’infos sur la Maison de l’estuaire

Les autres sites naturels

Le territoire de Guingamp-Paimpol Agglomération est particulièrement riche avec plus d’une centaine d’espaces naturels remarquables, caractérisés par la présence de milieux naturels, d’une faune et d’une flore rares et parfois menacés de disparition.

L’étendue du territoire de la côte au Centre Bretagne permet l’expression d’une variété importante d’espaces naturels très différents les uns des autres.

Les différents acteurs de la protection de la nature s’investissent dans la gestion, l’amélioration des connaissances et la protection de ces sites. 25 espaces naturels remarquables sont en gestion déléguée ou propriété de collectivités et d’associations naturalistes, pour tout ou partie de leur surface.

Consultez la carte des sites* naturels sur Guingamp-Paimpol agglomération

L’agglomération apporte un soutien technique aux différents partenaires tels que le département, le Conservatoire du littoral, les communes et associations, afin de mettre en place les modalités de gestion de ces espaces les plus favorables à leur conservation et au développement de la biodiversité.

Cela peut se traduire par un conventionnement avec des agriculteurs par exemple, la mise en œuvre de suivis naturalistes ou jusqu’à l’acquisition de terrains pour assurer une gestion directe des espaces.

L’agglomération peut ainsi être le relais local de ses partenaires ou le gestionnaire principal.

Elle travaille également avec les différentes associations naturalistes expertes des mammifères, oiseaux…

*sites gérés par des collectivités ou associations