Le Projet alimentaire territorial

Guingamp-Paimpol Agglomération porte une politique visant à développer une alimentation plus locale et durable sur les 57 communes de son territoire, au travers de son Projet alimentaire Territorial (PAT).

Logo Marque Bretagne

Le guide des producteurs en circuit court et du consommer local 2023-2024 est disponible :

Pour le consulter, cliquer ici :

La brochure sur les aides et accompagnements agricole 2024 est disponible :

Pour le consulter, cliquer ici :

Le Projet alimentaire territorial : une démarche de relocalisation alimentaire concertée

Guingamp-Paimpol Agglomération porte une politique visant à développer une alimentation plus locale et durable sur les 57 communes de son territoire, au travers de son Projet alimentaire Territorial (PAT).

Parce que l’alimentation recoupe une multiplicité d’enjeux, le PAT aborde l’alimentation sous une diversité d’angles : économiques, médico-sociaux, culturels, environnementaux, touristiques… Le PAT est donc à l’interface de plusieurs politiques sectorielles locales (Développement économique, stratégie pour la biodiversité, Tourisme, Contrat local de santé..)

Le projet alimentaire territorial implique les différents  maillons du système alimentaire :  producteurs de la terre et de la mer, transformateurs, distributeurs, chefs de restaurants traditionnels ainsi que de la restauration collective, acteurs de l’ESS, de la lutte contre la précarité alimentaire, de l’enseignement…

Cadre national des PAT

Lauréate de l’appel à projet du Plan National de l’Alimentation (PNA) et de la mesure 13 du Plan de relance 2020-2021, Guingamp-Paimpol Agglomération a engagé la phase d’émergence de son Projet alimentaire territorial. L’objectif des PAT est donc de construire collectivement une stratégie en termes d’alimentation locale, en s’appuyant sur ses compétences et la concertation locale.  Il existe actuellement 370 PAT labellisés en France, dont 7 en Côtes d’Armor.

L’agglomération rencontre les différentes parties prenantes du systèmes alimentaire en vue d’identifier les freins à un approvisionnement local et durable et d’élaborer la stratégie PAT. Les grands axes de cette stratégie devront être finalisés au printemps 2024.

En parallèle de l’élaboration de la stratégie, l’Agglomération organise ou soutien plusieurs actions autour de l’installation agricole et le consommer local.